+351 244 555 060 | vidromecanica@vidromecanica.com
Le procès chimique est basé sur le dénommée échange ionique.

Les différents éléments chimiques possèdent des rayons ioniques et par conséquent de nombreuses densités.

Comme cela, si le verre contenant du sodium est refroidit lentement dans un bain de potassium, les ions de sodium iront se déplacer du verre vers le sel, tandis que les ions de potassium iront se déplacer sur la surface du verre où, dû à leur plus grand rayon, crient une pellicule plus dense et conséquemment plus résistante à la surface (avec au moins 0,1 mm). 

Les clients de différentes industries, tels que aéronautique, aérospatiale, navale et militaire (…), sont des secteurs qui ont besoin du verre avec des formes particulières et d’épaisseur réduites, exigent du verre chimiquement trempé.

Dû la phase environnant ces secteurs, la trempe chimique est adéquate pour trouver un bon accord entre forme et épaisseur.

De nos jours, la trempe chimique permet d’obtenir un verre courbé auparavant et ensuite trempé chimiquement aussi à partir d’une épaisseur de 2mm.

La forme de la feuille de verre ne changera pas pendant la trempe.

Le verre qui a été trempé chimiquement est de cinq à huit fois plus résistant que le verre qui n’a pas été trempé.

Annealing Lehrs
Decorating Lehrs
Tempering Lines
Hot and Cold-end Coatings
Cullet Processing
Vidromecanica Engineering
Contactez-nous